"Une nouvelle paire de chaussures pour mieux botter le cul aux idées reçues!

Après 4 ans de tournée endiablée, 2 albums studio, 1 album live, la création d'un spectacle jeune public Williwaw, les récréations avec « Boby Lapointe Repiqué » et l'enregistrement de choeurs et de flûtes pour les disques des autres, Évelyne Gallet, l'insatiable, nous propose une éruption de nouvelles chansons.

Va-t-on enfin découvrir la couleur naturelle de ses cheveux? Quelles nouvelles histoires va-telle encore nous raconter? Son guitariste aura-t-il démissionné? Y aura-t-il un prompteur sur scène? Le public sera-t-il toujours ballotté entre drôlerie et tendresse?

Aura-t-elle rangé sa langue dans sa poche? Évelyne Gallet, cette tornade scénique qui se moque des codes et des conventions est - malgré son nom - loin d'être lisse. C'est un comprimé effervescent d'auto-dérision qui fait du bien, un concentré de talent, qui emmène dans son sillage le public charmé par sa verve, son charisme et sa gouaille qui dynamite

l'univers de la chanson française... "

Vous pouvez consulter toute la tournée depuis 2012 sur http://www.samedi14.com/ onglet

Évelyne Gallet > agenda et visiter son site internet : http://www.evelynegallet.com


Extraits presse

« Avec sa gouaille et son franc-parler, Evelyne Gallet défend des chansons rentre-dedans et osées. Avec cynisme, drôlerie, mais douceur parfois aussi. » Télérama Sortir / 2T fév/mars 15 par Marie-Catherine Mardi

« (...) un concert d’Evelyne Gallet est comme une parenthèse enchantée (...)» BIBA Magazine.fr 16 mars 15 par Mélanie Richard

« Evelyne n’a toujours pas rangé sa langue dans sa poche » Francofans fév/mars 15 par Audrey Lavallad

« … un tout homogène et séduisant (…) avec un poil d’ironie et un autre de tendresse » Zicazic fév. 15 par Fred Delforge

« Irrévérencieux, charnel, bucolique, acidulé.» Plouc Magazine jan. 15 par Christian Décamps

« C’est tout simplement la vie, celle qui égratigne, celle qui fait sourire ou souffrir et celle qui émerveille aussi, que l’artiste célèbre au fil de ses chansons, toujours avec justesse,

tendresse et intensité » Musisphère mars 15 par Luc Dehon